Sur les bords de l’Océan Indien: deux joyaux de la Tanzanie

La Tanzanie est une destination qui ravira les amoureux de la nature et les amateurs d’aventure. Entouré au nord par la Kenya et l’Ouganda, à l’ouest par le Rwanda, le Burundi et la RDC, au sud par la Zambie et le Mozambique, bordé à l’est par l’Océan Indien, ce pays recèle de nombreux attraits touristiques qui méritent d’être explorés.

lionceau

Le parc national du lac Manyara

Au cours de leur voyage, les globe-trotters peuvent commencer leur découverte au nord, au parc national du lac Manyara. Ce site se trouve à une heure et demie de route de la ville d’Arusha. Il s’étend sur près de 250 km². Un peu petit, mais très attachant. Il doit son nom au lac qui occupe les deux tiers de sa superficie.

Diversité d’oiseaux

Il est caractérisé par des forêts luxuriantes agrémentées de cocotiers et manguiers sauvages. Les ornithologues peuvent y apercevoir diverses espèces d’oiseaux telles que des cormorans, des ouettes d’Égypte, des vanneaux armés, des pélicans, des tantales, des ibis sacrés et une colonie de flamants roses.

Par ailleurs, le parc est aussi réputé pour abriter le babouin. Cette virée est donc une occasion pour les aventuriers d’observer le quotidien de ces gros animaux au museau nu et très allongé.

Le massif du Ngorongoro

L’exploration peut continuer dans le nord de la contrée, dans la branche orientale de la vallée du grand rift. Ce chemin mène au cœur du massif du Ngorongoro, un autre incontournable lors des séjours en Tanzanie.

Sur place, les randonneurs découvriront le célèbre cratère du Ngorongoro et ses 20 km de diamètre. C’est une richesse naturelle qui date de 2,5 millions d’années. C’est la plus grande caldeira intacte sur terre. Ici, le paysage des pâturages verdoyants à perte de vue et des montagnes environnantes est à couper le souffle.

Plus d’info:

http://whc.unesco.org/fr/list/39

Arche de Noé

Ce site est aussi connu comme étant une véritable arche de Noé. Il revêt une grande importance à l’échelle mondiale du fait de la présence d’espèces menacées, de la densité de la faune sauvage qui y vit et de la migration annuelle des ongulés comme les gnous, zèbres et les gazelles de Thomson vers les plaines du nord.
Les aventuriers peuvent entre autres y trouver plus de 25 000 mammifères tels que des phacochères, des gazelles de Gant, des hippopotames, des rhinocéros noirs, des lions et des hyènes. Par chance, ils pourront même y rencontrer des Massaïs qui paissent leurs troupeaux.
L’endroit est tout simplement immanquable pour les amateurs de safaris.